Sophia Noblet

Formation

Après une formation en danse classique, Sophia NOBLET s’oriente vers un répertoire jazz auprès d’Eric CASTRY, danseur chez René DESHAUTER à Paris.
Elle est alors initiée à différentes formes de pratiques artistiques (peinture, théâtre), puis s’oriente définitivement vers la danse suite à la lecture de deux nouvelles de Georges BATAILLE, Madame Edouarda et Histoire de l’oeil, qui traitent principalement de l’érotisme et de la mort.

En 1995, elle découvre la danse contemporaine avec Claude BRUMACHON au Centre Chorégraphique National de Nantes.
Puis, en 1996, elle se forme au CFRD de Nantes en histoire de la danse, pédagogie, musicologie et kinésiologie.

Par la suite, elle continue à se perfectionner pendant près de dix ans auprès de professionnels respectés tels que D. PETIT, ancien danseur chez Caroline CARLSON, Serge RICCI, Anne DREYFUS, Wilfride PIOLLET, ancienne danseuse à l’Opéra de Paris, Ulysse ALVAREZ, danseur chez Maguy MARIN, Master Class Foofwa d’ Immobilité (CUNNINGHAM)… lui garantissant  un entraînement de danseuse de qualité.

 

Travail chorégraphique et interprétation

Devenue intermittente du spectacle, son expérience se situe aussi bien en création chorégraphique, qu’en interprétation et en enseignement de la danse contemporaine.

Représentation de la pièce chorégraphique Hic & NuncAprès avoir créée la compagnie ELEMENTS en septembre 2002, elle signe et présente HIC & NUNC, sa première création pour trois danseuses, sur fond de projection vidéo, le 25 septembre 2004, au Lieu Unique à Nantes. Celle-ci sera dansée plusieurs fois au cours de l’année suivante.

En 2006, elle entame une résidence de six mois au Studio Graslin où elle perfectionne sa pièce chorégraphique qui sera présentée plusieurs fois en 2007 et 2008, notamment au Festival d’Avignon, édition 2007, au Pulsion Théâtre.

En 2007, elle finalise l’ écriture de la pièce, pour cinq danseuses, et modifie la projection vidéo avec la collaboration de la plasticienne Sarah BOCCARA. Cette réécriture est finalisée en septembre 2008 lors d’une résidence au Jardin de Verre à Cholet, puis présentée en répétition publique les 18 et 19 septembre.

La même année, elle élabore sa deuxième création, le solo chorégraphique BUL, qui sera présenté plusieurs fois durant les années 2009, 2010 et 2011, et lors de travaux chorégraphiques mis en place dans des écoles ou centres culturels.

En 2009, elle réalise sa troisième pièce chorégraphique intitulée O, en collaboration avec le créateur de musique électronique Bertrand BOURDIN. Cette oeuvre pour deux danseuses et un musicien sera jouée à plusieurs reprises en 2010.

 
Travail pédagogique

Dans un même temps, elle demeure animée par la volonté de sans cesse enrichir son vocabulaire en se rendant régulièrement au Centre Chorégraphique National de Nantes pour y participer à des stages, comme ceux organisés avec le Jeune Ballet de Cannes ou encore par une compagnie japonaise dans le cadre du jumelage entre Nantes et la ville de Niigata. A côté de son travail de chorégraphe, elle apparaît également en tant que danseuse-interprète dans chacune de ses créations.

En parallèle, elle intervient dans plusieurs écoles telles que l’Ecole du Linot à Saint-Joseph de Porterie ou l’Ecole de la Villa Maria (école d’application) à Nantes, ceci depuis cinq ans. Chaque intervention abouti à la présentation publique de spectacles : notamment l’un, autour de BUL, réalisé avec les lycéens option EPS du Lycée Jacques Prévert et présenté aux Festiv’Halles de Savenay, et la pièce Etr@nges, réalisée avec les élèves en classes à horaires aménagées musique et danse du Collège Victor Hugo, conservatoire, de Nantes et présentée au Jardin des Plantes, lors de l’ inauguration du festival d’ Automne.
Elle anime, par ailleurs, des stages et ateliers pour enfants/parents et ados/adultes, tout au long de l’année, dans des centres culturels et accueils de loisir.